2015
Installation artistique
  • /
Présentation

Sniper, Guerrilla, Shark, Razor et les autres

Par Emmanuelle Grangier / Produit par Association PAS / Partenaires principaux les laboratoire Cristal et Cril
Votez pour ce projet
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Une chorégraphie impliquant danseurs et robots pilotée par les données du trading haute fréquence
Un narrateur, Sniper, algorithme boursier fantomatique, vit dans un monde nanotemporel qui échappe à notre champ de perception. Il nous raconte son histoire et celle de ses ancêtres humains et algorithmiques, celle de ces fourmilières hurlantes, gesticulantes, places boursières aujourd’hui désertiques. Il déroule le récit de la quête frénétique d’un temps réel toujours plus réel. Une épopée absurde, burlesque où cohabitent et se confrontent différentes échelles temporelles, le temps y est étiré, dilaté ou contracté.
Sniper et ses amis nous donnent à voir en temps réel leurs comportements, nous livrent leurs stratégies inspirées de stratégies ancestrales, guerrières ou cynégétiques, les règles du jeu auxquelles nous sommes tous soumis. La pièce est en VO sous-titrée en français, seul le langage algorithmique y est parlé, chanté, interprété par les danseurs.
Le + du projet
Ce projet met en œuvre un certain nombre de recherches artistiques, scientifiques et technologiques notamment sous la forme d’applications et de dispositifs d’interaction et de traduction.

Fabien Delorme a développé quatre algorithmes boursiers simples inspirés d’algorithmes célèbres existants dont on suivra les cheminements en temps réel pendant la performance, chaque algorithme est indexé à deux valeurs boursières très différentes.

Avec Rochdi Merzouki et les étudiants de Polytech’Lille, ces algorithmes sont traduits et incarnés en comportements robotiques collectifs.

Olivier Pietquin développe une application permettant de traduire ces algorithmes en langage naturel et vice et versa, il s’agit de réseaux de neurones apprenant au fur et à mesure à tisser des correspondances entre code et langage naturel.
Un dispositif permettant de traduire les comportements de ces algorithmes en impulsions électriques qui sont transmises aux danseurs en temps réel via des électrodes placées aux articulations.

L’idée est de créer de nouveaux usages du langage, de nouveaux langages inédits en interrogeant notre pratique du langage et ses mutations, de mettre en œuvre une réflexion sur l’usage de la programmation aujourd’hui, du langage algorithmique, sur son fonctionnement, sa syntaxe, ses spécificités, d’interroger les codes et leurs attaches sociales, code informatique, de communication…

Cohabitation, confrontation ou indifférence ? Questionner l’usage des robots et poursuivre ma réflexion sur l’évolution du lien humain/robot, ses particularités, la nature des interactions.

Ces robots traders cohabitent avec les humains, partageant avec eux des plateformes d’échange mais les temporalités sont tellement différentes qu’il n’y a pas réellement d’interaction, les robots vivent entre eux car eux seuls peuvent se voir, ils sont quasiment invisibles pour les humains en temps réel.
Partenaires

Ils ont travaillé sur ce projet

Les auteurs

Emmanuelle Grangier
artiste
Contribution : auteure

Les producteurs

Association P.A.S.
production artistique
Emmanuelle Grangier
Contribution : production

Les partenaires

Le cube
centre de création numérique
Carine Le Malet
Contribution : résidence et diffusion

Les laboratoires de recherche

Equipes MOCIS et Sequel de CRISTAL
recherche en informatique et automatique
Rochdi Merzouki et Olivier Pietquin
Contribution : conception des robots et réseaux de neurones
CRIL
Recherches en intelligence artificielle et applications
Fabien Delorme
Contribution : algorithmes boursiers